Des parcours de formation diversifiés

L’accompagnement à l’orientation

Pour le professeur, accompagner les lycéens dans leur projet d’orientation ne saurait impliquer une connaissance exhaustive des filières de formation dans l’enseignement supérieur. Il s’agit plutôt de les aider à rechercher les informations en évitant les représentations a priori sur tel ou tel parcours et en leur faisant prendre conscience des atouts ou difficultés d’une formation en fonction de leurs aspirations, de leurs compétences, de leurs contraintes personnelles.

L’orientation vers une filière littéraire offre une diversité de débouchés dans l’enseignement supérieur qui va bien au-delà des secteurs habituellement évoqués que sont l’enseignement, la recherche ou les carrières de la fonction publique. Bien d’autres domaines sont ouverts aux bacheliers L (communication, journalisme, carrières juridiques, traduction-interprétation, métiers de la culture …) et, pour ceux qui intègrent les classes préparatoires littéraires,  la mise en place de la banque d’épreuves littéraires (BEL) permet de concourir aux grandes écoles de commerce, de management, aux instituts d’études politiques, etc. Plus de 200 métiers sont accessibles avec un bac L !

Dans la plupart des domaines, à l’exception de certaines formations spécialisées, les parcours de formation se construisent progressivement, en plusieurs étapes qui permettent d’entrer dans la vie active ou de poursuivre à un niveau supérieur. Le projet personnel de l’étudiant peut se préciser ou s’infléchir en cours de formation : il n’est pas indispensable d’avoir déterminé dès la classe de Terminale son futur métier, dont le choix peut s’effectuer après avoir acquis une meilleure connaissance d’un domaine et effectué des stages. Par exemple, des passerelles existent entre l’université et les grandes écoles, entre les prépas et l’université, entre les BTS et les écoles.

Le champ des possibles

Pour aider l’élève à dégager de ce vaste champ des possibles la voie qui répondra le mieux à ses goûts et à ses compétences, il est nécessaire d’esquisser une vue d’ensemble des principales filières de formation qui s’offrent aux bacheliers L, en termes de structures et de cursus : quels parcours, quels enjeux les caractérisent et les distinguent ?

Au cours de l’année de Terminale, le lycéen prépare son entrée dans l’enseignement supérieur. De nombreux critères sont à prendre en compte : le choix d’un domaine, bien sûr, mais aussi la durée des études, les compétences validées par le dossier scolaire, le degré d’autonomie dans le travail, la capacité à s’investir dans une charge lourde.

L’évaluation conjointe de ces paramètres avec l’élève, en particulier dans le cadre de l’accompagnement personnalisé, peut aider à envisager son orientation vers une des grandes voies suivantes.